Float tube : guide et comparateur 2018

Le float tube, aussi appelé flotte tube en France, est une sorte de barque améliorée qui permet d’effectuer de la pêche dite embarquée. Cette embarcation légère se constitue d’un siège flottant sur lequel le pêcheur va s’asseoir. Les différents compartiments gonflables vont permettre de plonger les jambes du pêcheur dans l’eau et de maintenir son buste hors de l’eau. Dans la bouée aménagée, l’eau arrive au niveau de la taille du pêcheur.

Reste qu’il existe de très nombreux modèles de float tube, et à des prix très variés : la fourchette s’étend globalement de 90 à 500€ ! Pas facile de s’y retrouver donc, face aux références variées et aux marques parfois inconnues. La qualité des produits est également très inégale. C’est de ce constat qu’est né ce site ! Vous trouverez donc ici nos tests et notre avis sur plusieurs modèles de float tubes, ce qui devrait vous aider à faire votre choix 😉

Le float tube : mode d’emploi

Le float tube est une embarcation légère qu’il suffit de gonfler. Pour diriger l’engin, vous devrez pivoter le bassin et vous aider de palmes pour vous propulser à l’endroit voulu et naviguer. Cette pêche ne nécessite pas un grand savoir technique, la pratique est ouverte à tous les pêcheurs, petits ou grands !

Cette technique de pêche permet d’obtenir une certaine flexibilité mais surtout, elle tube ouvre de nouvelles opportunités aux pêcheurs qui auparavant ne pouvaient pas pêcher dans des endroits inaccessibles depuis le bord. Le float tube, c’est tout simplement un nouvel horizon !

L’embarcation, à la base pensée par des pêcheurs avec les moyens du bord, s’est démocratisée ces dernières années. Les fabricants industriels ont repensé le float tube pour qu’il réponde aux besoins de tous les pêcheurs, téméraires ou adeptes de la pêche confort. C’est donc dans les années 90 que le float tube a réellement fait son apparition. Aujourd’hui populaire dans le milieu de la pêche, on retrouve même des compétitions s’effectuant à bord de l’embarcation !

Comparaison de 3 modèles de float tube

 
Performance
Rangement
Rapport qualité/prix
Seven Bass PVC Line Gator
float-tube-gator




260€ sur Amazon !
Sparrow Attack
float-tube-sparrow-attack




485€ sur Amazon !
JMC AX-S Record
float-tube-jmc-axs-record




135€ sur Amazon !

Où pêcher, et quels poissons ?

Cette technique de pêche bouée permet de pêcher loin des rives, de prospecter des endroits habituellement inaccessibles depuis la berge : c’est une petite révolution ! L’embarcation n’a pas les mêmes caractéristiques (ni le même prix ou les mêmes inconvénients) qu’une barque ou qu’un bateau. C’est une technique de pêche à part entière plutôt adaptée à la prise de carnassiers en eau douce et calme. Ce type d’embarcation plaît notamment aux pêcheurs qui aiment pratiquer la pêche à la mouche ou la pêche au leurre.

Ce type de pêche à la verticale permet aux pratiquants de gagner en liberté : avec le float tube les spots difficiles d’accès n’auront plus de secret pour vous. En float tube c’est vraiment le pêcheur qui va chercher le poisson car il est maintenant accessible.

La pratique du float tube permet de respecter le milieu naturel tout en restant discret. Loin de la rive et des autres pêcheurs, le float tube est la solution pour pratiquer la pêche en toute zenitude.

Grâce à cette technique de pêche embarquée, vous serez plus au contact de la nature et des poissons. Lors de vos premiers pas dans l’eau, vous ressentirez peut-être une légère appréhension du fait de ne pas savoir ce qui se trouve en dessous de vous mais cette sensation se dissipera très rapidement pour laisser place au plaisir de pêcher directement dans l’eau. Le float tube c’est aussi une solution écologique car non polluante comparée à autres embarcations de type bateau à moteur thermique par exemple.  Ici la propulsion se fait grâce au pêcheur.

Grâce au float tube, vous transformerez vos journées pêche en randonnée pêche à la découverte de milieux inconnus. Pendant vos sessions à bord d’un float tube, vous allez porter l’équipement, lancer vos lignes, vous diriger avec les palmes, vous tournez grâce à votre buste… Le float tube est une réelle activité sportive, à vous les abdos et les cuisses en béton !

Comment le choisir ?

On distingue deux principaux types de modèles : le float tube à chambre à air (une ou plusieurs) et le float tube haute pression. L’équipe float tube a mis au point quelques points de comparaison pour que vous puissiez vous y retrouver. Voici donc quelques éléments techniques pour les différencier et déterminer quelle embarcation est faite pour votre style de pêche.

Forme et constitution

Tout d’abord, le float tube peut avoir plusieurs formes que l’on apparente à des lettres : V, U ou encore O.  Les formes en V sont les modèles de float tube les plus répandues car ils sont compacts et très maniables car leurs formes leur permet d’avoir une résistance à l’eau moins importante. Les formes en U et en O sont des dérivés des formes originales.

Le float tube traditionnel contient une enveloppe avec des chambres à air étanche qu’il suffit de gonfler. Ce type d’embarcation est principalement constitué de tissu enduit, polyester ou polychlorure de vinyle (PVC). La housse permet de protéger les chambres à air situées dans les boudins de chaque côté de l’embarcation. Le float tube est également constitué d’une assise et d’un dossier indépendants de la structure. Ils sont constitués de mousse ou constituent une chambre à air complètement autonome.

Pour les modèles haute pression, c’est l’enveloppe elle-même qui fait office de chambre à air. L’avantage de ce modèle est qu’il est quasiment increvable car constitué d’une bâche PVC très solide et résistante. Les float tubes à haute pression font partie de la nouvelle génération et constituent le haut de gamme de ce type de produit.

Rangement et équipement

La pêche embarquée demande de l’organisation ! En effet, vous n’êtes pas sur le bord de rive tranquillement assis en attendant qu’une de vos lignes ne morde. A bord du float tube et même en amont de votre session pêche, vous devrez faire preuve d’organisation. Pensez donc à préparer un kit du floatuber : palmes, outils de réparation, sondeur, échosondeur, pompe, sangles, boite de rangement, mousquetons, cannes, support de cannes, leurres… Et surtout n’oubliez pas votre matériel au bord de l’eau, sans ça il vous sera difficile de pêcher !

Les poches et différents compartiments du float tube permettent de vous organiser, utilisez-les à bon escient et n’oubliez pas de les fermer pour ne pas perdre des objets durant votre session.

Certains float tubes sont équipés à l’arrière de l’embarcation d’un sac mais ils ne sont généralement pas étanches. C’est pourquoi nous vous conseillons de favoriser le maintien de votre matériel sensible (batterie, téléphone portable mais aussi par exemple sandwich) dans un équipement prévu à cet effet comme un sac baluchon ou un modèle bakkan qui sont tous deux étanches.

Côté équipement, le float tube à haute pression est plus haut de gamme. Ainsi, vous pourrez par exemple retrouver des rames pour vous aider à naviguer. Notons que lorsque le float tube haute pression est équipé de rames, il est difficile voire impossible de l’équiper de porte cannes (comme beaucoup d’autres accessoires) car les rames risqueraient de faire basculer les cannes. Vous devrez donc retirer les rames si vous souhaiter ajouter des accessoires sur les anneaux du float tube ce qui n’est pas toujours pratique.

Charge maximale et confort

Que vous pesiez 60 ou 100 kilos, pas de problème le float tube s’adapte à votre poids et votre morphologie. Pour des raisons de confort, le float tube haute pression conviendra davantage aux personnes pesant plus de 80 kilos. Néanmoins, vous pouvez suivre les indications de charge maximale pour choisir le modèle qu’il vous faut.

Attention à ne pas confondre ! Lorsqu’il est indiqué « jusqu’à 130 kilos de charge » cela comprend : le poids du pêcheur mais aussi le poids du matériel embarqué.

La sélection du float tube se fait aussi en fonction du confort dans l’embarcation. Notez que le float tube haute pression possède un dossier ainsi qu’un plancher gonflable qui permettent  d’avoir un poids de charge maximale généralement plus élevé.

On notera que l’assise est un point important sur lequel il faut être attentif si l’on souhaite pêcher dans des conditions plus ou moins confortables. En effet, celle-ci peut être parfois mal adaptée à ses besoins et donc inconfortable. Lorsque vous rencontrez des situations de refus ou de suivi de poissons par exemple, l’astuce est de rehausser l’assise pour gagner en hauteur et donc en visibilité. L’assise et le dossier remontés, vous pourrez pêcher confortablement.

Biotope (rivière, étang,  lac, fleuve, ruisseau…)

Pour choisir votre float tube, déterminez les endroits où vous voudrez pêcher à bord de l’engin. Si vous optez pour des petites rivières ou des petits lacs, nous vous conseillons d’opter pour un float tube à chambre à air, dit traditionnel.

Si vous voyez plus grand et que vous souhaitez explorer de grandes étendues d’eau comme un fleuve, nous vous conseillons plutôt un float tube haute pression. Les float tubes haute pression permettent en effet d’obtenir une plus grande portance , ce qui n’est pas négligeable.

Type de poissons

Si vous souhaitez pêcher le silure, il est plutôt conseillé d’opter pour un float tube haute pression. Vous pourrez d’ailleurs améliorer ce modèle d’embarcation en l’équipant d’un moteur. Comme nous l’expliquions, ces  embarcations sont d’ailleurs pour certaines équipées de rames et de tableau de bord.

 

Si vous êtes à la recherche de carnassiers de type brochet, un float tube à chambre à air peut être suffisant.

Poids et transport

Les deux modèles se différencient également par leurs poids : comptez en moyenne 4 à 6 kilos pour le modèle traditionnel contre 6 à 8 kilos pour le modèle à haute pression.

Les deux modèles de float tube sont généralement équipés de bretelles, situées au dos, qui permettent de transporter facilement l’embarcation. A la fin de votre session, il vous suffit de dégonfler et de plier le float tube, ce dernier entrera facilement dans le coffre de votre voiture.

Attention cependant aux crevaisons : quel que soit le modèle choisi, il est conseillé de ne pas déplacer le float tube gonflé si vous ne voulez pas changer les chambres à air après chaque sortie. Nous vous conseillons aussi d’éviter de poser l’embarcation par terre, sur un sol où il y aura peut-être des hameçons oubliés, des ronces, des cailloux pointus ou des chardons. Lorsqu’on crève, les trous sont quasiment invisibles à l’œil nu. Si vous crevez une chambre à air, voici l’astuce pour retrouver le trou et le réparer : une fois l’engin transporté, posez-le sur une surface propre et lisse comme le capot de votre voiture. L’inclinaison permettra de vider l’eau restante et vous pourrez tranquillement sur place déterminer d’où vient la crevaison.

En cas de crevaison pendant votre session pêche : pas de panique ! Même si l’embarcation se dégonfle, vous continuez de flotter et vous pourrez ainsi rejoindre la berge assez facilement pour vérifier d’où vient la crevaison. Aussi, votre gilet de sauvetage pourra aussi vous aider à rejoindre la terre ferme.

Le choix de la rédaction :

le Float Tube Seven Bass PVC Line Gator

Après plusieurs tests et comparaisons, nous avons décidé de mettre en avant ce float tube qui répond parfaitement bien aux attentes des pêcheurs. Nous vous présentons ici pourquoi ce float tube a retenu notre attention, notamment par rapport à ses concurrents.

Une marque reconnue

Seven Bass est une marque que l’on ne présente plus…  Très réputée dans la confection et la vente de bateaux de navigation, elle se démarque également avec ses gammes de float tubes.

En effet, la marque a développé un bon nombre de références qui ont su convaincre les pêcheurs aguerris. Parmi les 4 gammes proposées (Hybrid Line, Hard Fabric Line, PC Line et Air Dropstitch Line), on décompte une trentaine de modèles de float tubes se vendant de 130 à 900 euros. Nous nous sommes ici intéressés à la PVC Line et plus précisément au modèle Gator qui nous semble être le meilleur float tube rapport qualité/prix présent sur le marché.

Une embarcation confortable

Comme nous l’évoquions, l’assise et le dossier forment un point essentiel. En effet, lorsque vous pêchez à bord d’un float tube il vous vous tout de même être à l’aise et confortable pour que la session soit agréable. Le float tube Seven Basse PVC Line Gator vous offre une flottaison assez haute qui vous permet d’avoir une visibilité optimale. En effet, l’embarcation est équipée de deux sangles réglables qui permettent de modifier selon vos envies et vos besoins l’inclinaison du dossier. Ce point permet également de s’adapter à toutes les morphologies. La charge maximale de 113 kilos de ce modèle est largement suffisante.

Notons que l’assise et le dossier sont gonflables, ce qui vous permet d’être assis de façon confortable et d’être positionné juste au-dessus du niveau de l’eau.

Si on le compare à d’autres modèles qui n’offrent que 135 cm de longueur, ses 150 cm permettent eux d’avoir une meilleure assise sur l’eau et de s’adapter davantage aux personnes mesurant plus d’1m75, ce qui n’est pas négligeable pour le confort pendant vos sorties pêche.

Stabilité et maniabilité optimale

Le float tube Seven Bass PVC Line Gator possède une forme en V assez accentuée ce qui permet de réduire considérablement la résistance à l’eau pendant vos avancées.

Le pont en filet améliore lui aussi de façon considérable la facilité à manœuvrer l’embarcation et donc sa stabilité.

Aussi, c’est un modèle qui est entièrement recouvert de PVC. Cette matière a une bonne adhérence à l’eau et apporte une fluidité pendant la navigation. En effet, le float tube possède une toile en denier 900D ce qui le rend bien épais et résistant.

Sécurité maximale

L’une des raisons pour lesquelles nous avons choisi le modèle Seven Bass PVC Line Gator est aussi qu’il possède 2 chambres à air qui sont indépendantes. Toutes deux doivent donc être gonflées individuellement et elles sont également équipées de valves de sûreté ce qui garantira votre sécurité.

Les matériaux qui constituent le float tube sont de qualité et vous assureront une bonne résistance aux chocs. Aussi, l’embarcation se gonfle rapidement : comptez 10 à 15 minutes de préparation avant la mise  à l’eau.

Bon à savoir : la  structure seule pèse 6,5 kilos. Son poids se situe dans la moyenne pour cette gamme de float tube.

Des rangements bien pensés

L’organisation est un des points clés de la réussite de vos sorties en float tube. C’est pourquoi nous avons choisi de vous montrer le float tube Seven Bass PVC Line Gator qui possède deux grandes poches de chaque côté. Chaque espace de rangement est doté de deux poches à filet, deux petites poches à fermeture éclair et une grande poche à doubles ouvertures à zip pouvant par exemple accueillir vos boites à leurre. L’espace de stockage vous permettra d’organiser l’espace et de ranger votre matériel sans aucun souci.

Le tapis de réception en filet de ce modèle est situé à l’avant de l’embarcation. Il mesure 50 cm et vous permettra de changer votre matériel sans le faire tomber à l’eau. Il pourra aussi accueillir quelque unes de vos proies et vous pourrez les mesurer grâce aux graduations présentes sur le tissu.

Le filet situé à l’arrière pourra vous permettre lui d’augmenter votre espace de stockage et d’y placer par exemple un sac étanche pour mettre au sec vos affaires (téléphone portable, sandwich…)

Le fabriquant a également placé des anneaux qui pourront accueillir tous vos accessoires : porte cannes, épuisette, sondeur…


Entretien et stockage 

Où stocker son float tube ? C’est une question qui revient assez fréquemment. Ici, on ne fera pas de différence entre les deux modèles. Bien évidemment lorsque vous n’utilisez pas l’embarcation, celle-ci doit être dégonflée car l’air pourrait se dilater et transformer la forme de l’engin. Stockez le float tube à plat dans un endroit sec à l’abri de la lumière et des rayons UV: une cave, un garage ou un grenier par exemple.

Comment entretenir son float tube ? Afin de garder la bouée aménagée le plus longtemps possible en bon état, voici quelques conseils d’entretien :

  • Le dégonfler, au moins partiellement, après chaque utilisation avant de le transporter (dans votre voiture par exemple).
  • Le rincer à l’eau claire pour éviter qu’il y ait des résidus qui s’attachent et le détériorent. Attendre ensuite qu’il sèche avant de le ranger pour éviter toutes traces de moisissures.
  • En été évitez de laisser trop longtemps le float tube gonflé (ou même dégonflé) dans un véhicule

Côté sécurité et législation

Le float tube est classé comme navigation de plage. Pour le moment, il n’est sujet à aucune réglementation particulière. Bien-sûr il faut avoir une carte de pêche valide qui vous autorise à pêcher sur la zone en question. Le mieux, avant de pêcher en float tube est de se renseigner auprès de la préfecture, de la mairie ou de la fédération de pêche locale.

A chaque sortie pensez à votre sécurité en enfilant un gilet de flottaison ou un gilet de sauvetage avant de chevaucher l’embarcation.  Ces gilets ne sont pas encombrants alors mieux vaut être équipé. Nous vous conseillons également d’éviter de fréquenter les grandes étendues à fort courant car naviguer en float tube peut s’avérer fatiguant et donc dangereux pour vous si vous n’êtes pas attentif.

Durée des sessions

A savoir que la navigation en float tube peut aller à une allure allant d’1 voire 2 kilomètre par heure selon le courant mais aussi selon le vent que vous rencontrez pendant votre session. Ces deux éléments vont vous aider dans vos déplacements, il faut s’en servir et ne pas aller à l’encontre sinon la navigation devient difficile voire même impossible.

On compte en général une durée de 2 heures par session puis, pour des raisons techniques (se dégourdir les jambes, faire ses besoins), une pause s’impose.  Cela vous permet aussi d’atteindre les bords habituellement inaccessibles, peu fréquentés ou des emplacements trop étroits et d’y pêcher. Avant chaque sortie, n’hésitez pas à vous planifier un parcours en fonction de la météo et du spot choisi, cela vous permettra de gagner du temps !

Selon le modèle choisi, votre organisation et le matériel que vous souhaitez emporter sur la bouée : comptez au minimum 15 minutes de préparation avant de pouvoir pêcher en float tube.